Depuis que le gouvernement pakistanais a privé la congrégation musulmane Ahmadiyya de ses droits fondamentaux et humains, il empêche les Ahmadis de se faire appeler musulmans selon leur conscience ; il a entrepris une campagne systématique de dénigrement et de calomnies à travers le monde. Faisant fi des enseignements du Saint Coran, il les appelle Mirzaïs ou Qadianis. En outre il dénonce le Mouvement Ahmadiyya comme une religion non islamique. Mohammad Zia ul Haq, son président, a pris une part active dans cette campagne soutenant les Mollahs qui sont derrière ; et suivant son exemple, des officiels de hauts rangs, et des membres responsables du gouvernement, voire des juges du soi-disant Tribunal de la Chari'a s'y donnent à coeur joie.

par la Communauté Musulmane Ahmadiyya